Qu’est-ce que le ciblage ?

Pour vivre et se faire connaître, les artistes doivent vendre. Et à cette fin, ils doivent maîtriser les fondamentaux du marketing. Le processus stratégique du marketing est constitué de 3 grandes étapes : la segmentation, le ciblage, et le positionnement.

La segmentation : La segmentation est une sous-division d’un marché. A titre d’exemple, un rappeur américain indépendant opère sur le marché de la musique et son segment est celui du rap américain indépendant. Le segment sert à cerner la zone du marché pertinente.

Le ciblage : Le ciblage permet d’identifier le public cible (qu’on appellera coeur de cible). Il s’agit de composantes d’âge, de sexe, de localisation, d’ethnie… On forme alors ce qu’on appelle un ou des personnas c’est à dire un portrait robot de la cible qui permettra de mieux la toucher.

Le positionnement : Le positionnement est l’ensemble des attributs et attitudes que choisit l’artiste pour toucher sa cible.

Le ciblage est un élément crucial de la stratégie. Savoir viser et toucher son cœur de cible est un art en soi. Bien exécuté il permet de faire connaître un artiste, de lui faire vendre œuvres et goodies et de le propulser aux sommets. A contrario, se tromper de cible ou ne pas savoir comment lui parler est un gage d’échec. On aura beau avoir la communication la plus efficace et branchée du monde, si elle ne parle à personne : tous ces efforts auront été vains.

Comment faire un bon ciblage ?

Tout artiste a une connaissance intuitive des personnes que son art touche. D’abord les proches, puis les premières expositions ou concerts permettent de mieux cerner les profils intéressés.

Il n’y a pas si longtemps, le seul moyen de connaître un public cible à grande échelle était de mener une enquête avec des questionnaires, voir même avec des panels de consommateurs. C’est encore ce que font les grands groupes, les instituts de sondage et même les partis politiques. Toutefois, à l’ère des réseaux sociaux, il est plus aisé d’avoir une connaissance précise du public à viser et des actions à entreprendre pour l’élargir.

Les artistes ont maintenant la possibilité d’investiguer les profils de leurs fans en se basant sur les utilisateurs interagissant le plus avec leurs publications. En peu de temps, il est possible de connaître les noms, sexes, profils et informations spécifiques des personnes ayant liké et commenté. Compilés méthodiquement, ces informations peuvent fournir des indications précieuses sur l’audience à cibler. Mais il existe un niveau plus poussé de cette pratique.

L’analyse de données (ou data analyse), comme nous la pratiquons chez THE SHORTWAY, est un moyen très efficace de faire des ciblages précis. Il s’agit de récolter l’ensemble des données fournies par les réseaux sociaux, de les rassembler dans des rapports, et d’en tirer des conclusions. Ainsi en se basant sur plusieurs semaines, mois ou années de données : on est en mesure de définir précisément le profil du public cible, les sujets qui génèrent des réactions positives mais aussi ceux qui connaissent moins de popularité, de mesurer la réputation d’un artiste ou d’une marque, savoir à quelle heure publier ou à quelle fréquence… C’est alors l’occasion de préciser le positionnement ou au contraire de revoir la stratégie pour toucher un nouveau public.

Le Made of Music Live Home a réuni 70 grands noms de l’influence et de l’industrie musicale mondiale

- Actualité

Blind – Le premier album de Lucie Lenoir est disponible !

- Actualité

Lucie Lenoir // Release Party

- Évènement

Notre dernier évènement
TSW 2019

Lucie Lenoir // Release Party

Lucie Lenoir vous donne rendez-vous le 7 octobre à la Foisonnante pour la release party de son album. À partir de 20 heures, découvrez en live ses nouveaux morceaux. Profitez de l’ambiance chaleureuse et festive pour prolonger la soirée autour d’un verre (ou plus) et rencontrez Lucie et ses musiciens.